En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites

Écologie

J'ai beaucoup hésité sur le titre de cette rubrique, c'est utilisé uniquement dans le sens propre du terme, sans aucune connotation politique.

La définition de Wikipedia que je retiens est la suivante :

« Dans son acception dans le champ scientifique (qui est la plus couramment utilisée pour des raisons historiques), le terme « écologie » désigne la science qui se donne pour objet les relations des êtres vivants (animaux, végétaux, micro-organismes, etc. ) avec leur habitat et l’environnement, ainsi qu'avec les autres êtres vivants. Une autre définition proche est l'étude scientifique des interactions qui déterminent la distribution et l'abondance des organismes vivants. Ainsi, en science, l'écologie est souvent classée dans le champ de la biologie. Cette science étudie deux grands ensembles : celui des êtres vivants (biocénose) et le milieu physique (biotope), le tout formant l'écosystème (mot inventé par Tansley). L'écologie étudie les flux d'énergie et de matières (réseaux trophiques) circulant dans un écosystème. L'écosystème désigne une communauté biotique et son environnement abiotique. »

Je voudrais essayer de faire prendre conscience que l'on ne peut pas continuer à vivre comme nous le faisons, nous voulons tout, tout de suite sans penser aux autres, sans penser à nos enfants et petits-enfants. Dans quel état allons-nous leur laisser la Terre ?

"Après nous, le déluge !" semblent penser certains quand on voit leurs actes. Jeter un papier est un acte banal en soi si c'est dans la rue, sur le trottoir par exemple, il y a un service municipal qui est là pour nettoyer, enlever les crottes de chiens, mais quand c'est à la campagne, que devient-il du morceau de papier ou du sac en plastique ? Il va se dégrader, pour sure, mais au bout de combien de temps ? Alors, si nous prenions l'habitude, même en ville, de jeter nos déchets dans les poubelles prévues nous aurions le même réflex à la campagne.

Je voudrais ne plus avoir à photographier ce genre de désolation après un incendie de forêt causé par négligence ou laisser-aller.

Informations supplémentaires

Gandi.net